Dix nouveautés qui vont
changer le monde. Du moins pour les conducteurs.

 

Le nouveau Volvo FH est tout entier pensé autour du conducteur. Il est en effet essentiel d'attirer et de fidéliser les meilleurs conducteurs pour optimiser la rentabilité.

Le Volvo FH les aide à être encore plus performants, tout en économisant jusqu'à 10 % de carburant. Il intègre de nombreuses solutions inédites dans le monde pour renforcer la sécurité de conduite, accélérer le chargement, lutter contre la fatigue, le tout au profit de la productivité.

Retrouvez les dix nouveautés à la une dans ce magazine, toutes axées sur ce qui compte vraiment : le résultat net.

Découvrir la première nouveauté ici

Faire
le tour
Le nouveau Volvo FH sous six angles différents
 
 

Conception

« Le design est un hommage aux conducteurs de poids lourds. »
Rikard Orell, directeur du design

À notre arrivée au studio de design top secret, Asok George s'arrête devant le nouveau Volvo FH.

« Chaque fois qu'ils le dévoilent, j'ai besoin d'un moment d'observation. Tout est nouveau, et pourtant c'est sans conteste un Volvo. »

Asok George est responsable du design extérieur du nouveau Volvo FH, mais chaque membre de l’équipe de conception y a apporté une touche personnelle.

« Avec son pare-brise incliné, le Volvo FH a toujours été facile à reconnaître. Il sera tout aussi reconnaissable à l'avenir », déclare Asok George.

Le pare-brise a été redressé pour ménager davantage d'espace à l'intérieur de la cabine, renforçant encore l'angle avec le pavillon. La cabine conserve ainsi un profil caractéristique.

Carina Byström, responsable du design intérieur.

« On ne doit pas passer inaperçu au volant d’un Volvo. Nous cherchons à ce que ce véhicule soit facilement reconnaissable sur la route », explique Asok George.

Nous passons d'un côté à l'autre de la cabine. Asok George et Rikard Orell, directeur du design chez Volvo, évoquent plusieurs fonctionnalités et différents détails, comme les joints étroits entre les panneaux de carrosserie, l'ajustement précis et la finition qu'ils sont parvenus à réaliser. Ou encore les lignes et les courbes de la cabine, que les designers appellent l'aspect graphique. L'objectif était de créer une forme harmonieuse, pas simplement une face avant et deux flancs. C'est pourquoi les lignes et l'aspect graphique se poursuivent tout autour de la cabine.

Plus important encore que les lignes, l'apparence du véhicule lui confère une certaine prestance.

« Oui, c'est essentiel. Elle doit exprimer le caractère efficace et dynamique du véhicule. Même à l'arrêt, il doit donner l'impression d'être en mouvement », poursuit Asok George.

Le nouveau Volvo FH semble penché en avant, ses roues mordant dans le sol, prêt à bondir. L'aspect graphique contribue à cette impression, et le design du passage de roue et de l'aile joue pour beaucoup. Le bord supérieur des extensions d'aile plonge vers l'avant et vers le bas, créant une ligne dynamique qui souligne la forme de l'arc de roue.

« Volvo place l'humain au cœur de toutes ses préoccupations.
Nous espérons que cela se voit dans la conception des produits de la marque »

Nous montons dans la cabine. Nous quittons le domaine de conception d'Asok George pour pénétrer dans celui de Carina Byström, responsable du design intérieur.

Tout est clair et aéré à l'intérieur, malgré l'éclairage studio bien loin de la lumière du jour. La trappe de sortie, qui sert aussi de toit ouvrant, y est pour beaucoup, mais la cabine présente également de plus grandes surfaces vitrées.

« Le design renforce la sensation d'espace intérieur. Nous avons donc opté pour de grandes lignes fluides et des surfaces épurées », explique Carina Byström.

« Prenez le tableau de bord : il rejoint les deux pieds avant en soulignant toute la largeur de la cabine », ajoute Rikard Orell.

Tout comme avec l'extérieur, le design intérieur de la cabine doit exprimer la philosophie de Volvo et l'héritage scandinave.

Selon Rikard Orell, « les formes doivent être authentiques, et non complexes ou artificielles ».

Asok George, concepteur des extérieurs.

Les combinaisons de couleurs dans la cabine sont entièrement nouvelles. La teinte dominante est claire, subtile et « très scandinave ». Plus foncés vers le plancher, les tons se font plus clairs en remontant, ouvrant la cabine et renforçant l'atmosphère spacieuse.

Les formes fluides sont omniprésentes. L'inspiration provient du mobilier suédois en bois cintré, très apprécié depuis les années 1930. Il en ressort une impression de raffinement et de robustesse. Il n'y a pourtant pas de bois dans la cabine.

Les surfaces et le choix des matériaux ont demandé énormément de travail. Les matériaux sont soumis à des exigences extrêmes, et la durabilité et la résistance à l'usure sont essentielles.

« La qualité est importante, nos clients sont intraitables. Et ils ont bien raison ! », déclare Rikard Orell.

Les rétroviseurs extérieurs du Volvo FH lui confèrent également un profil distinctif.

« Nous voulions affiner les rétroviseurs afin qu’ils ne réduisent plus autant la visibilité. Désormais, la totalité du rétroviseur pivote, pas simplement le miroir à l’intérieur d’un gros boîtier », explique Asok George.

Ces rétroviseurs plus fins réduisent également la résistance à l'air. Bien qu'il soit plus haut que son prédécesseur, une référence de l'aérodynamisme, le nouveau Volvo FH est tout aussi performant dans ce domaine.

Même les couleurs extérieures contribuent à laisser une première impression durable.

« En arrondissant les angles, nous sommes parvenus à créer une cabine offrant moins de résistance à l'air », poursuit Asok George.

L'ajustement parfait des panneaux de carrosserie concourt également à ce résultat. Par exemple, la jonction entre les parties inférieure et supérieure de la cabine est totalement ajustée. Elle couvre le moteur, la suspension et d'autres composants qui seraient sinon visibles par l'interstice.

« L'ensemble du véhicule est plus hermétique, garantissant que l'air s'écoule autour de la cabine plutôt que de la traverser. Cela fait des miracles en termes d'aérodynamisme, tout en réduisant encore la consommation de carburant », assure Asok George.

Le design exprime la confiance en soi, sans verser dans l'agressivité. Objectif : séduire les exploitants, mais aussi les conducteurs.

« Ces dernières années, les conducteurs compétents sont devenus de plus en plus précieux. Conduire un poids lourd, c'est tout un art. Je considère le design comme un hommage aux conducteurs de poids lourds du monde entier », affirme Rikard Orell.

Mais les conducteurs ne sont pas les seuls à satisfaire.

« Nous devons également tenir compte des exploitants, nos clients, de même que de la société dans son ensemble, c'est-à-dire quiconque a affaire au véhicule pendant son utilisation. Que nos véhicules soient impressionnants est une très bonne chose, mais ils ne doivent pas devenir intimidants », explique Rikard Orell.

« Volvo place l'humain au cœur de toutes ses préoccupations. Nous espérons que cela se voit dans la conception des produits de la marque », conclut Asok George, qui jette un dernier regard au véhicule avant que le voile gris ne le recouvre à nouveau. .


 
Un
défi
de taille

Manœuvrabilité

En coulisses

« Je pensais que toutes les cascades imaginables avaient déjà été faites.
Je me trompais. »
Peter Pedrero, coordinateur des cascades

Ce que vous voyez dans le film s'est réellement passé. Certains penseront que c'est exagéré. Quant à nous, nous avons considéré qu'il s'agissait d'une façon intéressante de démontrer la précision et la maniabilité du nouveau Volvo FH. Avions-nous raison ?

Alan Jones enfonce la pédale et met en branle les 750 chevaux. Dans le même temps, un second Volvo FH a démarré de l'autre côté de l'autoroute. Les deux véhicules accélèrent côte à côte de part et d'autre du refuge. Ils s'éloignent très progressivement pour tendre la sangle fixée à leurs remorques respectives.

Dans son rétroviseur, Alan peut voir Faith Dickey debout sur le toit de l'autre remorque, prête à s'avancer sur la sangle. Ses vêtements flottent dans le vent. Parviendra-t-elle à parcourir la sangle reliant les deux véhicules sans tomber ?

Nous rencontrons Faith Dickey juste avant qu'elle ne tente le grand test, tandis que l'équipe de tournage installe les caméras sur les véhicules et sur l'hélicoptère. Chacun de ses pas sera immortalisé.

« J'ai déjà franchi des ravins sur une sangle avec 1 200 mètres de gaz sous les pieds », se souvient Faith. « Là, c'est une autre affaire. Les conducteurs sont exceptionnels, mais quoi qu'ils fassent, la sangle bouge dans tous les sens. À la moindre irrégularité de la chaussée, la sangle se met à osciller de bas en haut. »

Faith Dickey est une Américaine, véritable légende vivante du slackline. Ce sport est né il y a peu, lorsque des grimpeurs ont commencé à tendre des sangles en nylon entre des arbres, puis entre des rochers.

  • Robin Earle, monteur en chef
  • Faith Dickey, détentrice du record du monde de slackline
  • Faith en action avec les véhicules à l'arrêt.
  • Peter Pedrero, coordinateur des cascades
  • Alan Jones, conducteur de précision

Il connaît une croissance rapide, notamment grâce aux vidéos époustouflantes diffusées sur YouTube. Faith détient le record du monde féminin de highline avec 81 mètres, ainsi que le record féminin de longueur en solo libre (sans longe de sécurité pour la retenir en cas de chute), avec 26 mètres. Mais pas question pour elle de s'élancer sans longe de sécurité sur la sangle entre deux véhicules en mouvement, notamment à cause de la vitesse du vent.

« Il est très difficile d'appréhender la force du vent relatif sur le toit lorsque les véhicules accélèrent. Sans compter les bourrasques venant des montagnes et l'effet venturi entre les véhicules. »

La vue est spectaculaire. Nous sommes sur un tronçon d'autoroute pratiquement terminé dans les montagnes entre Split et Dubrovnik, en Croatie. Comme la route n'est pas encore ouverte au public, nous pouvons réaliser nos tests à l'abri des regards des curieux, et sans circulation.

La sécurité est essentielle pour Volvo, tout comme pour Peter Pedrero, coordinateur des cascades sur ce film.

« J'ai d'abord pensé que ça ne marcherait jamais »

« Les cascades ne sont pas pour les imprudents. La sécurité est toujours la première de nos préoccupations. Il faut à tout moment se préparer aux pires scénarios et prévoir les mesures à mettre en œuvre en cas de problème. Une préparation et une planification méticuleuses sont indispensables », affirme Peter Pedrero.

« Je pensais que toutes les cascades imaginables avaient déjà été faites. Je me trompais. Les accidents de bateau à 40 nœuds, les tonneaux dans des voitures en feu, c'est la routine dans ce travail. Mais personne n'avait encore franchi une sangle entre deux véhicules en mouvement. C'est un véritable défi. Et les défis, c'est ce qui me fait avancer. »

Le test soumet les conducteurs à d'énormes exigences. Alan Jones est conducteur de précision professionnel, avec de nombreux films derrière lui. Jens Karlsson, au volant de l'autre Volvo FH, a réalisé d'innombrables essais sur route pour Volvo pendant ses 23 années de carrière en tant que conducteur de poids lourds.

« Je ne suis pas sûr que cela aurait été possible avec un autre véhicule »

« C'est la mission la plus délicate qui m'ait jamais été confiée. Elle exige une précision incroyable. Un écart de quelques centimètres, et la sangle se détend, entraînant la chute de Faith », explique Jens Karlsson.

Tout repose sur les deux véhicules. C'est un défi de taille pour éprouver la manœuvrabilité et la stabilité du nouveau Volvo FH. Des premières mondiales telles que la direction à crémaillère et la suspension avant indépendante contribuent largement à la précision de conduite. (Retrouvez davantage d'informations sur ces technologies dans l'article suivant.)

« Je ne suis pas sûr que cela aurait été possible avec un autre véhicule », avance Jens après des journées entières à s'entraîner sans relâche avec Faith sur la sangle.

L'autoroute fermée au public comporte une longue ligne droite suivie d'un long virage, puis de deux tunnels. Faith doit réussir à passer d'une remorque à l'autre avant que les véhicules n'arrivent aux tunnels. Car alors, la sangle est arrachée.

« J'ai d'abord pensé que ça ne marcherait jamais », reconnaît Faith. « Nous nous sommes entraînés, entraînés... et je n'arrêtais pas de tomber. Puis j'ai senti que c'était possible, que je pouvais parcourir à temps les neuf mètres qui me séparaient de l'autre véhicule. »

La concentration se lit sur son visage. Les entraînements sont terminés, les caméras tournent. C'est l'heure de vérité. Faith parviendra-t-elle à traverser ?

Les véhicules s'élancent sur l'autoroute. Faith s'avance prudemment sur la sangle. L'hélicoptère passe à proximité, le téléobjectif dépassant par l'ouverture de la porte. Assis sur le toit de la remorque, nous sentons un vent violent, mais Faith est bien décidée à relever le défi. Les véhicules commencent à négocier le virage en approchant des tunnels. Faith vacille… .


On a l'impression de conduire une voiture

Deux actualités mondiales repoussent les limites de la manœuvrabilité. La suspension avant indépendante et la direction à crémaillère confèrent au Volvo FH des qualités autrefois réservées aux voitures particulières.

Sur une chaussée étroite et irrégulière, il peut être difficile de maintenir la trajectoire du véhicule.

« Sur une même route, une voiture est souvent plus facile à manœuvrer. Le conducteur se trouve bien plus près du sol et a des marges plus larges », explique Niklas Fröjd, spécialiste de la dynamique des véhicules chez Volvo.

La voiture a un autre avantage : la suspension indépendante. Chaque roue d'une voiture a son propre axe et peut donc rouler indépendamment des autres.

« Sur un poids lourd, chaque paire de roues est fixée à un essieu commun. Le mouvement d'une roue affecte donc davantage celui de l'autre roue », poursuit Niklas Fröjd.

Le nouveau Volvo FH compense un peu cela. Optez pour la nouvelle suspension avant indépendante Volvo et bénéficiez d'une manœuvrabilité sans commune mesure avec les autres poids lourds.

« L'impression de conduire une voiture est de série sur tous les nouveaux Volvo FH. Mais l'IFS renforce encore cette sensation. Le véhicule oscille encore moins dans les virages et file comme une flèche en ligne droite, même si la route est accidentée », précise Niklas Fröjd.

La suspension avant indépendante est une condition préalable à l'autre actualité mondiale dans le secteur des poids lourds : la direction à crémaillère.

« Avec la suspension avant indépendante, le véhicule oscille encore moins dans les virages »

Très répandue dans l'industrie automobile, cette technologie améliore la précision de la direction et la tenue de route. Lorsque vous tournez le volant sur un véhicule équipé d'une direction à crémaillère, les roues répondent instantanément, contrairement à la suspension à rotule à recirculation de billes classique, qui présente souvent du jeu.

« La conduite d'un poids lourd n'a jamais été si proche de celle d'une voiture », affirme Stefan Axelsson, qui dirige le groupe ayant développé les nouvelles propriétés de manœuvrabilité chez Volvo.

On néglige souvent l'impact de la manœuvrabilité sur l'efficacité du conducteur, et donc sur la viabilité d'une entreprise.

« Une bonne manœuvrabilité rend la conduite moins délicate. Elle aide le conducteur à rester attentif et à conduire de manière plus sûre », poursuit Stefan Axelsson.

« De plus, un conducteur alerte est un meilleur ambassadeur de l'entreprise lorsqu'il arrive chez le client pour la livraison. »

Tous les modèles ont de nouveaux amortisseurs, des ressorts plus puissants, ainsi qu'un châssis entièrement repensé

La géométrie fait partie des nombreuses améliorations apportées à tous les nouveaux Volvo FH. Les angles des amortisseurs et des pièces du châssis ont été modifiés pour rendre le châssis encore plus robuste.

« C'est notamment le cas des ressorts de suspension à l'arrière de la cabine. Ils ont été éloignés de 25 cm, ce qui améliore l'amortissement du lacet de plus de 50 % », précise Stefan Axelsson.

La suspension arrière, qui transmettait auparavant les irrégularités de la route des roues aux châssis, a également été optimisée.

« L'angle des amortisseurs a été modifié pour transférer l'énergie à la remorque », explique Stefan Axelsson.

Des réglages similaires ont été réalisés en plusieurs points du Volvo FH, qui est maintenant doté de ressorts de suspension plus puissants. Tout cela a permis d'améliorer l'amortissement du lacet de 100 %. .

Des économies concrètes

Carburant

La nouvelle série Volvo FH permet d'économiser jusqu'à 10 % de carburant tout en se conformant à l'Euro 6.

Nouveautés mondiales !

Plus économique et plus simple : une combinaison que personne ne pensait possible, surtout en se conformant à l'Euro 6. Mais grâce à des innovations techniques telles que la chaîne cinématique I-Torque, la nouvelle série Volvo FH permet d'économiser jusqu'à 10 % de carburant.

« Parallèlement, elle définit une nouvelle référence en termes de motricité. L'accélération est fantastique », déclare Mats Franzén, directeur stratégie moteur chez Volvo Trucks.

Le moteur répond dès que vous enfoncez la pédale d'accélérateur. La puissance est immédiatement disponible et s'intensifie jusqu'à ce que le véhicule atteigne sa vitesse maximale. Sans interruption ni relâchement dans les côtes ou dans les virages.

La seule réduction concerne la consommation de carburant. Sur un an, il est possible d'économiser plus de 4 100 litres sur 140 000 kilomètres.

« Nous avons toujours porté une attention permanente à l'optimisation du rendement énergétique, afin d'économiser quelques gouttes de carburant supplémentaires. Mais l'approche est totalement différente cette fois-ci : nous réduisons la consommation de carburant d'environ 10 % d'un seul coup, un tour de force », poursuit Mats Franzén. Cette réussite va à l'encontre des conséquences attendues de la norme Euro 6 qui impose un taux réduit d'émissions d'échappement au détriment de la consommation d'énergie. Dans les faits, la plupart des constructeurs s'attendent à une augmentation de leur consommation de carburant de plusieurs pour cent.

À l'instar des boîtes de vitesses utilisées sur les voitures de course, l'I-Shift 2 permet de changer de rapport en une fraction de seconde grâce au double embrayage.

« La réussite de Volvo s'explique par diverses innovations qui fonctionnent de concert. Notre nouvelle chaîne cinématique I-Torque pour le secteur longues distances en est le meilleur exemple. L'I-See participe aussi grandement à notre réussite », explique Mats Franzén.

L'I-See permet au véhicule de mémoriser des côtes et d'enclencher le rapport optimal pour économiser du carburant. (L'I-See est désormais disponible avec l'Euro 5. Reportez-vous à l'article suivant pour en savoir plus sur l'I-See.)

Cette nouvelle chaîne cinématique s'inspire d'une variante du moteur D13 de Volvo, réputé pour son rendement, encore perfectionné pour évoluer dans une plage réduite de bas régimes (entre 900 et 1 200 tr/min).

« C'est à très bas régime que le moteur est le plus efficace. Il y a moins de frottements, et un plus petit nombre d'injections et de combustions. Pour schématiser, le moteur respire plus facilement », précise Christian Nilsson, chef de projet sur les nouveaux moteurs Euro 6.

Le nouveau moteur D13 conforme à l'Euro 6
génère un couple supérieur à plus bas régimes.
L'I-Shift 2 est la première boîte de vitesses à double embrayage au monde destinée aux poids lourds.

« C'est quelque chose de conduire sur autoroute et de voir le compte-tours rester en permanence aussi bas. Vous accélérez sans monter dans les tours et le moteur reste silencieux. »

Cela est rendu possible par un couple renforcé qui atteint désormais 2 800 Nm. Grâce à la technologie turbo de dernière génération, la puissance est également maximale à bas régimes. Les 460 ch paraissent alors bien plus puissants, alors que le moteur est très économique.

De si bas régimes n'auraient toutefois pas été possibles sans la nouvelle boîte de vitesses I-Shift 2, qui permet un passage des rapports plus rapide sans perte de puissance grâce au double embrayage.

« C'est véritablement sensationnel. La puissance est omniprésente, sans la moindre perte lors des changements de rapports. Tout est fluidité, douceur et silence », décrit Björn Lyngsjö, chef de projet sur l'I-Shift 2.

Des boîtes de vitesses similaires équipent les voitures de course et font leur apparition sur les voitures particulières. Volvo est toutefois le premier constructeur au monde à utiliser cette technologie sur des poids lourds.

« C'est comme disposer de deux boîtes de vitesses I-Shift pour changer de rapports en une fraction de seconde. Lorsque vous démarrez en première sur l'une, le deuxième rapport est déjà engagé sur l'autre », poursuit Björn Lyngsjö.

« Vous pouvez désormais suivre l'allure des voitures après un feu rouge »

« Vous pouvez désormais suivre l'allure des voitures après un feu rouge ou un arrêt à un péage d'autoroute. Vous bénéficiez d'une accélération rapide, puis il est facile de maintenir une vitesse constante sur tout le parcours, même s'il est très escarpé. Vous améliorez ainsi votre productivité », précise Björn Lyngsjö.

Les virages serrés sont également plus faciles à négocier avec l'I-Shift 2.

« Les changements de rapports au milieu d'un virage ne posent aucun problème, car la traction est constante. Selon l'un des conducteurs ayant participé aux essais, les roues motrices semblent adhérer à la route comme des ventouses. »

La nouvelle chaîne cinématique I-Torque est uniquement disponible avec le nouveau moteur Euro 6.

« Mais d'importantes économies de carburant peuvent également être réalisées avec la chaîne cinématique actuelle conforme à l'Euro 5. Toute personne achetant un nouveau Volvo FH disposera ainsi d'un véhicule d'ores et déjà plus économique, grâce à l'I-See et à d'autres améliorations », conclut Mats Franzén. .


Le premier véhicule
à se souvenir des côtes
Essayez de faire mieux : vous avez 10 secondes pour mémoriser les côtes
Vous: 0
I-SEE: 0
00:00
À VOTRE TOUR AU TOUR DE L'I-SEE

    Une réduction de la consommation de carburant,
    même sur les pentes les plus douces

    Nouveautés mondiales !

    La première fois que vous gravissez une côte avec le nouveau Volvo FH, l'I-See se la représente. Dès votre deuxième passage, le système gère votre vitesse et les changements de rapports pour vous, engendrant jusqu'à 5 % d'économies de carburant. L'I-See constitue une avancée majeure. Cette fonctionnalité est désormais disponible avec l'Euro 5.

    « C'est la technologie intuitive par excellence. On pourrait penser que les côtes plus prononcées sont synonymes de plus grandes économies, mais son efficacité est maximale sur les pentes douces », explique Anders Eriksson, responsable du système I-See chez Volvo.

    Comment l'I-See permet d'économiser du carburant en mémorisant les côtes.

    Lorsque le véhicule atteint une déclivité dont il se souvient, l'I-See aide la boîte de vitesses intelligente (I-Shift) à gérer la vitesse et les changements de rapports pour un rendement énergétique maximal. Le système effectue un total de six opérations pour réduire la consommation de carburant. Par exemple, il accélère à temps pour exploiter la gravité au maximum, évitant toute sollicitation inutile du moteur.

    « C'est ce que font déjà les conducteurs expérimentés. Mais si vous êtes au volant pendant huit heures, il est peu probable que vous procédiez exactement de la même manière. Pendant que l'I-See gère les pentes, vous pouvez vous concentrer sur les autres aspects de la conduite », ajoute Anders Eriksson.

    En associant ce système au rendement énergétique optimal du régulateur de vitesse, la consommation de carburant peut être réduite de 5 % sur les portions où l'I-See est utilisé. Grâce à sa fonction d'autoapprentissage, aucune carte ni mise à jour n'est requise, pour encore plus d'économie.

    Même si l'I-See est une source majeure de réduction de la consommation, d'autres facteurs importants interviennent également. L'un d'eux est l'I-Shift, la boîte de vitesses automatisée à 12 rapports de Volvo, qui sélectionne le meilleur rapport pour optimiser le rendement énergétique.

    « Lorsque vous découvrez la rapidité et la facilité avec lesquelles l'I-shift change de rapport, vous comprenez pourquoi Cette boîte de vitesses est devenue aussi populaire parmi les conducteurs », déclare Anders Eriksson. .

    L'I-See intègre des fonctions pour six phases distinctes d'une côte

    Accélère avant le début de la côte Évite si possible de rétrograder en arrivant au sommet de la côte Réduit l'accélération avant une descente Passe en roues libres avant une descente Offre un freinage optimal en descente Relâche les freins au pied de la descente

    Chaque
    goutte
    compte
     
    UN CONFORT SUR MESURE Sélectionner un conducteur pour régler le siège

    Cadre

    Petit ou grand, mince ou corpulent, chaque conducteur bénéficie d'une position confortable. Le nouveau siège conducteur a un meilleur rembourrage et il est plus polyvalent.

    Le secret ? Le volant. La colonne de direction réglable apporte une touche de prestige et permet de régler le volant en profondeur, pas seulement en hauteur comme auparavant.

    « On conduit mieux lorsque l'on a les bras légèrement fléchis », explique Peter Johansson, ingénieur concepteur chez Volvo.

    Cela, associé aux fonctions de réglage en hauteur, permet d'incliner le volant jusqu'à 40 degrés, dont 10 grâce à la colonne de direction réglable. La position plus verticale du volant contribue à conférer au Volvo FH une sensation de conduite similaire à celle d'une voiture classique. Cette sensation est encore renforcée par la suspension avant indépendante, une première mondiale sur le Volvo FH.

    « Le Volvo FH est le premier poids lourd équipé d'une colonne de direction réglable. Le secret ? Le volant. »

    Les conducteurs de grande taille apprécieront particulièrement la plage de réglage étendue du siège conducteur. Celui-ci peut être reculé de 4 centimètres supplémentaires sur le nouveau Volvo FH, soit une plage de réglage de 24 centimètres d'avant en arrière (la plus importante de la catégorie). Le nouveau siège peut être abaissé ou relevé de 10 centimètres.

    Il présente en outre une nouvelle forme. Il offre entre autres un meilleur maintien latéral et un soutien étendu des jambes. Ce point est très délicat : un soutien insuffisant des jambes est néfaste, mais une assise trop longue l'est également, car il est alors plus difficile de s'installer et de quitter le siège.

    « Le nouveau siège est exceptionnel : il est conçu pour accueillir des conducteurs de pratiquement toutes les corpulences », s'exclame Peter Johansson. .


    • Un simple coup d’oeil devrait suffire pour savoir tout ce dont vous avez besoin. Voilà la philosophie du nouveau tableau de bord aéré. Vous avez les commandes et les boutons appropriés au bout des doigts. Et ceux que vous utilisez le plus souvent sont positionnés au plus près, pour les actionner plus facilement.

    • A

      A. Un écran d'information du conducteur

      En intégrant le compteur de vitesse aux indicateurs numériques, l'écran d'information du conducteur fournit les données les plus pertinentes en un clin d'œil. Par ailleurs, le conducteur peut personnaliser l'affichage et sélectionner jusqu'à trois indicateurs préférés à l'aide des commandes au volant.

    • B

      B. Un écran secondaire

      Intégré au tableau de bord, l'écran d'information secondaire (SID) présente un nouvel écran net pour la navigation, jusqu'à 4 caméras, votre musique et votre téléphone mobile, ainsi que la communication Dynafleet.

    • C

      C. Des signaux sonores et visuels

      Tous les signaux sonores ont été affinés pour être plus clairs, sans être agressifs. Les commandes lumineuses ont un éclairage uniforme et la luminosité peut être réglée par le conducteur.

    • C

      C. Des signaux sonores et visuels

      Tous les signaux sonores ont été affinés pour être plus clairs, sans être agressifs. Les commandes lumineuses ont un éclairage uniforme et la luminosité peut être réglée par le conducteur.

    • D

      D. Des commandes au volant

      Un commutateur au volant vous permet de gérer le groupe d'instruments du conducteur et l'écran secondaire. Les boutons eux-mêmes sont plus ergonomiques, notamment avec une molette facilitant l'utilisation des instruments et la navigation dans les menus.

    • E

      E. Des interrupteurs déplaçables

      Il y a davantage d'interrupteurs, dont plusieurs peuvent être déplacés. Chaque bouton déplaçable est associé à une fonction ; lorsque vous le déplacez, la fonction l'est avec lui.

    • F

      F. Des symboles clairs

      Tous les symboles sur les boutons et les commandes ont été repensés pour plus de clarté et de cohérence.

    • G

      G. Des manettes de commande ergonomiques

      L'ergonomie des manettes et des commandes a été optimisée. Elles se repèrent rapidement et les commandes intégrées sont faciles à utiliser tout en gardant les yeux sur la route.

    • H

      H. Un panneau nuit

      L'afficheur numérique peut fonctionner en mode Panneau nuit, qui masque toutes les informations non obligatoires. Lorsque le véhicule est à l'arrêt, même l'écran peut être obscurci.

    Le risque d'accident peut être atténué si l'on réduit le temps pendant lequel un conducteur détourne son regard de la route. Telle a été notre approche lors de la conception du combiné d'instruments du nouveau Volvo FH. Cela a permis de rendre l'utilisation du combiné plus souple, avec moins de distractions visuelles.

    Les designers ont tout mis en œuvre pour éliminer tout élément pouvant perturber le champ de vision du conducteur. Des surfaces douces et épurées créent un environnement de conduite plus harmonieux. L'écran d'information secondaire est par exemple intégré au tableau bord et ne gêne en rien le champ de vision.

    « Disposer de la bonne option au bon endroit ne se limite pas aux instruments. »

    Une autre amélioration importante porte sur la qualité des images sur les écrans.

    « Les nouveaux écrans sont plus performants en termes de contraste, de netteté et de couleur. Il est également plus aisé de faire défiler les menus pour accéder à l'option recherchée », précise Nina Theodorsson, qui a travaillé à la conception du combiné. Il est ainsi plus facile de trouver les informations souhaitées.

    Disposer de la bonne option au bon endroit ne se limite pas aux instruments. Les commandes et les manettes doivent également être faciles à repérer et à utiliser. C'est pourquoi les commandes présentent désormais des surfaces qui permettent de les distinguer au toucher. De plus, la sensation accompagnant chaque activation de commande est bien distincte.

    Pourquoi un bon conducteur est-il essentiel à la rentabilité ?

    « Le conducteur ou l'exploitant peut simplement réagencer certaines commandes afin de disposer celles qui sont les plus fréquemment utilisées à portée de mains », poursuit Nina Theodorsson.

    Les commandes fixes ont été regroupées pour la plupart à proximité des zones qu'elles contrôlent. Les commandes situées sur la porte actionnent les vitres et les rétroviseurs latéraux ; celles intégrées au plafond contrôlent le gyrophare, le microphone, etc.

    « Ces commandes ont été placées de façon logique », explique Nina Theodorsson.

    La position et le design des commandes sont des mesures de sécurité passive qui aident le conducteur à trouver immédiatement l'information dont il a besoin. Des mesures de sécurité active existent également et ont été perfectionnées, comme le système d'information du conducteur. Ce système permet entre autres de mettre en attente un appel entrant si le conducteur a besoin de se concentrer pleinement sur la circulation. L'appel reprend dès que la situation le permet.

    Nina Theodorsson poursuit avec un autre exemple : « L'aide au changement de voie, qui intègre désormais une lumière rouge plus puissante et un carillon d'avertissement plus net. Combinés, ces changements créent un espace de travail plus sûr pour les conducteurs et réduisent les dégradations sur le véhicule. »

    « Les conducteurs peuvent concentrer toute leur attention sur ce qui compte vraiment : la route. » .

    Découvrez combien
    de conducteurs de poids lourds peuvent tenir
    dans le nouveau Volvo FH

    Espace

    Peter Johansson a participé au développement de la nouvelle cabine. Il nous parle des défis liés à la création d'un environnement de travail efficace qui soit également un lieu de vie relaxant. Il fallait concevoir une cabine plus spacieuse.

    La première étape a été de redresser les pieds avant. La nouvelle cabine est également plus haute, avec un plancher plus bas. La hauteur du tunnel moteur a été réduite de moitié pour faciliter les déplacements à l'intérieur de la cabine.

    « Toutes les cabines ont désormais une garde au toit permettant de se tenir debout. Les pieds avant verticaux font gagner dix centimètres supplémentaires entre le conducteur assis et le pare-brise. Dans l'ensemble, la cabine est plus claire et plus aérée », assure Peter Johansson, responsable de l'ergonomie de la cabine.

    « Toutes les cabines ont désormais une garde au toit permettant de se tenir debout.

    «Nous avons gagné un mètre cube à l’intérieur de la cabine». Plus de place, mais aussi plus d'espace de rangement.

    « Où que vous soyez assis dans la cabine, il y a toujours un espace de rangement à portée de main. Comme les nouveaux rayons au-dessus des portières. Ils sont très pratiques pour les petits articles que vous devez souvent emporter avec vous lorsque vous descendez de la cabine », explique Peter Johansson.

    L'extension des surfaces vitrées renforce la sensation de luminosité et d'espace. Le pare-brise et les glaces latérales sont plus grands. Une glace latérale supplémentaire peut également être ajoutée sur demande.

    « Et maintenant, la lumière du jour est omniprésente grâce au grand toit ouvrant, qui peut aussi servir de trappe de sortie », poursuit Peter Johansson. .


    Qu'emporteriez-vous
    avec 300 litres de rangement supplémentaire ?

    Des rangements astucieux au service du concept de compacité

    Le mètre cube supplémentaire à l'intérieur de la cabine a été mis à profit astucieusement. Non seulement sous forme de rangements supplémentaires, mais aussi avec de nouvelles idées fonctionnelles permettant d'emporter davantage d'affaires et de les utiliser.

    L'intérieur de la cabine est conçu pour une meilleure qualité de vie. Empêchant les articles personnels de tomber, les volets déroulants des espaces de rangement sont l'une des nombreuses idées fonctionnelles.

    « Nous avons opté pour les volets déroulants, car ils confèrent à l'habitacle une sensation de qualité, mais surtout parce qu'ils peuvent s'ouvrir complètement sans empiéter sur l'espace de vie dans la cabine », explique Peter Johansson, responsable de l'ergonomie chez Volvo Trucks.

    Les compartiments avant en hauteur ont été agrandis et ont leurs propres étagères amovibles, offrant un rangement plus facile et ordonné. Les compartiments supérieurs à l'arrière de la cabine peuvent être positionnés à différentes hauteurs, ce qui permet d'optimiser l'espace avec ou sans seconde couchette.

    « Ceux-ci ont des volets déroulants qui s'ouvrent latéralement, contrairement à la garde-robe que l'on peut avoir chez soi, et l'éclairage s'allume automatiquement à l'ouverture », montre Peter Johansson.

    « Nous avons opté pour les volets déroulants, car ils confèrent à l'habitacle une sensation de qualité »

    Il y a même une armoire séchante escamotable pour les vêtements mouillés, pour les jours où le conducteur se fait surprendre par la pluie.

    « L'armoire séchante est un sac en tissu équipé d'un ventilateur dans le fond. Il vous suffit de la plier et de la ranger si vous ne l'utilisez pas. Elle est idéale pour une veste et de plus petits articles comme un chapeau et des gants », assure Peter Johansson.

    Le réfrigérateur peut être installé au choix sur l'étagère au-dessus de la couchette ou sous la couchette avec les tiroirs de rangement inférieurs.

    « Le réfrigérateur est passé de 22 à 33 litres et intègre un compartiment congélateur. Vous pouvez ainsi y conserver davantage de nourriture et ranger les bouteilles et les cartons de lait à la verticale. Il y a même de la place pour maintenir au frais des bouteilles en plastique de 1,5 litre », ajoute Peter Johansson.

    Autre détail astucieux : le tiroir logé sur le côté du tableau de bord allie un porte-gobelets robuste à un compartiment caché pour vos effets personnels..

    • Un relooking intégral
      Pays nordique La nouvelle forme de la couchette intensifie la sensation de place et de confort.
    • Homme d'affaires Les lampes de lecture sont placées derrière la couchette, pour une meilleure efficacité. Une autre est également montée derrière le siège conducteur.
    • Harmonie orientale L'espace de stockage est accru, mais il est dissimulé derrière les cloisons et sous la couchette.

    Habitabilité

    Une oasis sur une autoroute déserte

    Une cabine accueillante et bien équipée offre plus encore que du confort : c'est également un avantage concurrentiel. Pour attirer les conducteurs les plus expérimentés, le confort de la cabine s'impose comme un critère de plus en plus important.

    Le bien-être d'un conducteur qui peut se détendre et dormir confortablement dans sa cabine se ressent en termes financiers : une meilleure rentabilité, moins de blessures, moins de dégradations des véhicules et davantage de livraisons dans les temps.

    « Un conducteur reposé commet moins d'erreurs, et engendre donc moins de frais », déclare Rikard Orell, directeur du design chez Volvo Trucks.

    Pour un exploitant, il est indispensable de proposer de bonnes cabines pour attirer les meilleurs conducteurs.

    « Les bons conducteurs se font rares. Seuls les exploitants proposant les meilleures conditions de travail parviennent à les fidéliser », ajoute Rikard Orell.

    Une bonne cabine doit en outre offrir un espace suffisant pour le travail et la détente. Le nouveau Volvo FH a été conçu dans cette optique.

    « La cabine doit s'apparenter à une chambre d'hôtel d'affaires. Elle doit être propre, ordonnée et efficace, tout en restant accueillante », précise Carina Byström, responsable du design intérieur chez Volvo Trucks.

    L'un des objectifs était de créer un environnement paisible. C'est pourquoi la cabine se caractérise par des surfaces douces et épurées, et des contours fluides.

    « L'environnement intérieur calme et sobre permet au conducteur de rester concentré sur ce qui ce passe à l'extérieur du véhicule », poursuit Rikard Orell.

    La position du tableau de bord est également propice à la concentration. Les commandes et les manettes qui permettent de manœuvrer le véhicule sont facilement accessibles depuis le siège conducteur. Celles-ci présentent des formes et des surfaces reconnaissables du bout des doigts. Ainsi, le conducteur peut rester concentré sur la route.

    Grâce à la conception de la cabine, le conducteur peut même rester de longues périodes au volant, sans multiplier les arrêts.

    « C'est pourquoi il est essentiel de proposer un vaste éventail de réglages au niveau du siège et du volant, tout comme il est important de pouvoir manger et se désaltérer sur place », poursuit Carina Byström.

    Il est également plus facile de se détendre dans une cabine épurée. Les aménagements sont conçus pour rompre la monotonie et garantir le confort à bord. La capacité de rangement a été habilement étendue derrière les cloisons et sous la couchette, préservant le calme et la tranquillité de la cabine. Des améliorations ont également été apportées à la couchette et à l'éclairage.

    Le textile est largement utilisé dans la cabine et a pour vertu d'atténuer le niveau sonore ; le plastique est également présent. Tout a été conçu autour de la qualité.

    « Une cabine s'use plus que l'on ne pense. Il n'y a qu'à voir l'état d'un volant au bout de quelques années », ajoute Rikard Orell.

    Le Volvo FH présente de nouvelles surfaces robustes alliant douceur et finition mate. Ces surfaces (et donc l'habitacle dans son ensemble) conservent durablement leur aspect neuf.

    « Les nouvelles surfaces sont à la fois plus plaisantes au toucher et agréables à regarder », confirme Carina Byström. .


    Fini les nuits chaudes

    L'I-ParkCool, le nouveau refroidisseur de stationnement intégré au Volvo FH, devrait permettre à des milliers de conducteurs de bien dormir la nuit. Ce refroidisseur intègre de nombreuses fonctions judicieuses, notamment en ne compromettant ni la garde au toit à l'intérieur de la cabine, ni l'aérodynamisme du véhicule.

    Nouveautés mondiales !

    Dans les régions chaudes, un refroidisseur distinct est souvent utilisé pour rafraîchir la cabine une fois le moteur coupé. Celui-ci est généralement fixé au plafond de la cabine ou sur le pavillon, ce qui réduit l'espace disponible pour le conducteur ou augmente la consommation de carburant du véhicule. Le Volvo FH se démarque en proposant un refroidisseur intégré.

    L'I-ParkCool étant intégré à la cabine, la garde au toit, l'aérodynamisme et l'accès à la trappe de sortie sont totalement préservés. Cette solution est en outre plus légère que les autres types de refroidisseurs. D'autres améliorations astucieuses sont à venir : « Commandés par la fonction de climatisation de stationnement, le refroidisseur et le chauffage de stationnement peuvent fonctionner de concert, au besoin. Si la température chute au milieu de la nuit, le chauffage de stationnement est automatiquement activé pour maintenir la température sélectionnée par le conducteur », explique Ulf Björkerud, développeur chez Volvo Trucks.

    « L'I-ParkCool maintient une température confortable tout au long de la nuit, sans risque de panne de batterie au petit matin. »

    Le refroidisseur est surtout requis aux premières heures de la nuit et au petit matin, lorsque pointent les premiers rayons de soleil. Au milieu de la nuit, il est fréquent de voir la température chuter, ce qui refroidit la cabine. L'I-ParkCool maintient une température confortable tout au long de la nuit, sans risque de panne de batterie au petit matin.

    « Une bonne nuit de sommeil rime avec sécurité et productivité. Un conducteur qui a besoin de s'arrêter fréquemment pour se reposer ou, pire encore, qui pique du nez d'épuisement, est une menace pour lui-même, l'exploitant et les autres usagers de la route », souligne Ulf Björkerud.

    De plus, si le conducteur fait une pause au beau milieu d'une chaude journée d'été, l'I-ParkCool peut intensifier le refroidissement pendant une heure. Le système est également doté d'une minuterie.

    De brèves périodes d'activation suffisent pour tempérer la cabine, tant le refroidisseur est efficace. Allié à un faible niveau sonore à l'intérieur et à la nouvelle couchette confortable, il permet au conducteur de dormir d'un sommeil réparateur. Même en cas de variation importante de la température pendant la nuit.

    .
    En général, 1 à 2 jours sont nécessaires pour sécher une paire de gants mouillée.

    Le souci du détail

    Des nombreuses améliorations ont été apportées au nouveau Volvo FH. De petits détails qui peuvent tout changer sur de longs trajets.

    L'armoire séchante est l'une de ces améliorations. « L'armoire séchante est un sac en tissu équipé d'un ventilateur dans le fond. Il vous suffit de la plier et de la ranger si vous ne l'utilisez pas. Elle ne prend donc pas de place dans la cabine », assure Peter Johansson, responsable de l'ergonomie de la cabine chez Volvo Trucks.

    Même s'ils passent le plus clair de leur temps dans la cabine, les conducteurs évoluent quelquefois à l'extérieur, pour le chargement et le remorquage, par exemple. Le conducteur travaille donc parfois sous la pluie. Commencer la journée dans des habits secs peut sauver leur journée.

    « On peut y placer aisément une veste et de plus petits articles comme un chapeau et des gants. Et des chaussettes, bien sûr, pour les jours où la météo est vraiment capricieuse », précise Peter Johansson.

    La nouvelle couchette est une autre amélioration. Elle inclut un matelas plus confortable et elle est plus large de 4 cm au niveau de la tête et de 5,5 cm au niveau des hanches. À l'inverse, elle est rétrécie de 4 cm au niveau des pieds afin d'accroître l'espace pour le siège conducteur.

    « Cela peut paraître peu, quelques centimètres, mais ceux-ci ont toute leur importance. La couchette semble beaucoup plus large dans le nouveau Volvo FH », poursuit Peter Johansson.

    L'éclairage de cette cabine a fait l'objet d'un travail acharné des ingénieurs Volvo. Deux nouveaux plafonniers assurent l'éclairage général, tandis que des lampes de lecture inclinées ont été montées à l'arrière, au niveau de la couchette et au-dessus du siège conducteur, afin de diffuser leur lumière selon un angle optimal.

    « Nous avons essayé d'éliminer toute zone d'ombre dans la cabine en optimisant la disposition de l'éclairage. Pour éviter tout éblouissement, nous avons opté pour des sources lumineuses indirectes. Par exemple, la lampe d'accès éclaire les marches sans pointer vers les yeux », précise Peter Johansson.

    L'espace de rangement est également mieux éclairé. Dans le compartiment au-dessus de la couchette, l'éclairage s'allume automatique à l'ouverture de la trappe.

    L'éclairage de nuit a été amélioré pour plus de confort à la nuit tombée, avec des DEL rouges qui offrent un éclairage diffus sans altérer votre vision nocturne.

    « La commande de l'éclairage depuis la couchette a également été améliorée. Grâce au nouveau panneau de commande, vous pouvez même tamiser l'éclairage ou sélectionner l'un des niveaux fixes sur les commutateurs », poursuit Peter Johansson.

    Si vous le souhaitez, vous pouvez choisir d'installer le réfrigérateur dans l'étagère au-dessus de la couchette. Son emplacement par défaut est sous la couchette. Avec sa capacité de 33 litres, vous pouvez y stocker quelques aliments et même des bouteilles en plastique d'1,5 litre. Ainsi, vos boissons restent fraîches en toutes circonstances.

    Si une bouteille d'eau ne suffit pas, vous pouvez remplir le bidon équipé d'un robinet. Ce réservoir d'une capacité de 7 litres tient dans l'espace de rangement supplémentaire créé sous le plancher. Sortez-le, tournez le robinet, et servez-vous à boire !

    La hauteur du tunnel moteur a été réduite de moitié. Le plancher est ainsi plus plat, ce qui permet de se mouvoir plus facilement dans la cabine. Le plancher est revêtu d'un tapis épais pour plus de confort.

    Envie de découvrir d'autres petites améliorations ? Que diriez-vous d'un four à micro-ondes de série ? D'un support de téléviseur, ou encore d'une couchette à réglage manuel ou électrique ? La table est plus facile à installer et le siège passager pivote pour y faire face. Sans oublier le raccord universel pour...

    de nombreuses petites améliorations tendant vers un seul objectif : faciliter la vie du conducteur à bord. .

    Sécurité

    Des vitres plus larges, un tableau de bord repensé et de nouveaux rétroviseurs améliorent la visibilité du conducteur et réduisent le risque de collisions, mineures ou graves.

    La surface utile du vitrage de la cabine a été augmentée de 17 %, que l'on remarque principalement au niveau des glaces latérales.

    « Désormais, le bord inférieur de la glace est incliné vers l'avant, ce qui permet au conducteur de voir si un objet ou une personne se trouve à proximité du véhicule », souligne Hanna Degerman, responsable de la visibilité.

    « Rien ne dépasse ou ne perturbe le regard. »

    Grâce à une meilleure visibilité sur le sol autour de la cabine, le conducteur peut éviter plus facilement les petits obstacles et donc les coûts de réparation afférents.

    Couplés aux nouveaux pieds avant verticaux, les rétroviseurs redessinés améliorent encore la visibilité du conducteur de 10 %. Côté passager, la visibilité a été améliorée de 20 %.

    La conception du tableau de bord a également été repensée, avec une forme plus discrète.

    « Le tableau de bord a été entièrement redessiné pour améliorer la visibilité. Rien ne dépasse ou ne perturbe le regard. Cela est dû en partie au nouvel écran d'information totalement intégré qui ne dépasse plus du tableau de bord, comme c'était le cas sur les anciens modèles », indique Hanna Degerman.

    Il est également possible de connecter jusqu'à quatre caméras différentes à l'écran d'information, contre une seule auparavant. Ces caméras rendent la conduite plus sûre, notamment en marche arrière, lors d'un chargement ou d'un dételage. .


    Le Volvo le plus sûr au monde

    Cette nouvelle cabine est la plus robuste jamais construite par Volvo. Et les tests les plus stricts au monde indiquent qu'un conducteur a toutes les chances de survivre à une collision à 80 km/h contre un objet à l'arrêt.

    Le nouveau Volvo FH a subi plus de 1 000 tests de collision numériques et une vingtaine en conditions réelles. Des chiffres nettement supérieurs à la moyenne. Bien que cela ne soit plus nécessaire, Volvo continue de tester ses véhicules selon les normes suédoises (les fameux « test d'impact suédois » et « test de collision le plus strict du monde »).

    « Même la cafetière est testée en collision »

    Les simulations et les tests ont permis de construire une structure de cabine qui offre une protection optimale au conducteur. La cabine est plus large et plus robuste.

    Les tests de collision de la structure de la cabine la plus robuste jamais construite par Volvo.

    Les tests de collision ont confirmé les avantages de la nouvelle structure de la cabine. Le mannequin a même survécu au test le plus rigoureux, à savoir une collision à 50 km/h contre un obstacle fixe en forme de camion. En conditions réelles, ce test équivaut à une collision à 80 km/h contre un camion à l'arrêt, suggérant que le conducteur survivrait à une telle collision.

    « Sur le nouveau Volvo FH, nous avons pu concevoir une structure de cabine de bout en bout, sans s'imposer de limites. Nous en avons donc profité pour construire le camion le plus sûr jamais produit », déclare Matti Koponen du service Ingénierie Cabine chez Volvo. Singularité des tests Volvo, qui sont réalisés avec tous les équipements intérieurs et avec des espaces de rangement pleins.

    « Aucun élément se trouvant dans la cabine ne doit blesser le conducteur en cas de collision. Même la cafetière doit rester en place », précise Ulf Torgilsman, spécialiste des collisions dans le service Ingénierie Cabine de Volvo. .


    Vous avez vu
    la lumière ?

    Le Volvo FH est le premier véhicule au monde équipé de série d'une trappe de sortie conçue comme un toit ouvrant, mais dans des dimensions beaucoup plus grandes. La cabine devient ainsi plus lumineuse et plus aérée.

    La moitié des accidents impliquant des camions entraîne le retournement du véhicule. Il peut alors s'avérer très difficile de sortir par la portière d'un véhicule couché sur le côté. Le pare-brise étant désormais collé aux montants, il n'est plus envisageable de l'enfoncer à coups de pied. D'où l'importance de la trappe de sortie.

    « Il ne nous est jamais venu à l'esprit de construire une cabine sans sortie d'urgence ».

    « Il ne nous est jamais venu à l'esprit de construire une cabine sans sortie d'urgence ».

    « Avec un pare-brise collé, le conducteur devait bénéficier d'un autre moyen pour s'extirper du véhicule. C'était absolument indispensable », poursuit Ulf Torgilsman, spécialiste des collisions.

    Lucarne le jour et trappe de sortie en cas d'urgence.

    C'est pourquoi chaque Volvo FH est aujourd'hui équipé d'une lucarne qui fait également office de trappe de sortie. Avec ses grandes dimensions (50×70 cm), elle permet aux conducteurs de toutes corpulences de sortir facilement du véhicule.

    Cette lucarne répond en outre aux normes s'appliquant aux sorties d'urgence pour les véhicules transportant des produits inflammables comme du pétrole et d'autres substances.

    Cerise sur le gâteau : la lumière naturelle qui pénètre dans la cabine par cette lucarne. Cette lumière conforte le bien-être du conducteur et limite le recours à l'éclairage électrique.

    « La sécurité, c'est aussi évoluer dans un environnement de conduite agréable. Un environnement qui permet au conducteur de rester vigilant, et qui contribue à une conduite sereine afin que vous n'ayez pas à vous en servir comme trappe de sortie en cas d'accident », ajoute Matti Koponen du service Cab Engineering de Volvo. Cela s'inscrit parfaitement dans l'objectif de Volvo, à savoir construire des véhicules sûrs. .


    20 cm qui sauvent des vies

    Volvo a été le premier à développer un système de protection anti-encastrement avant qui empêche le camion d'écraser une automobile. Sur le nouveau Volvo FH, ce système a encore été perfectionné au-delà des exigences de la réglementation. Ces améliorations vont sauver de nombreuses vies.

    « La nouvelle protection anti-encastrement avant s'apparente à un nouvel appendice sur le véhicule. En cas de collision, l'ancien système pouvait se rétracter de 10 cm. Le nouveau peut se rétracter de 20 cm ! », s'exclame Peter Rundberget, développeur en charge de la sécurité dans les cabines chez Volvo.

    « La nouvelle protection anti-encastrement avant s'apparente à un nouvel appendice »

    La protection anti-encastrement avant (ou FUPS) est conçue pour protéger les automobilistes en cas de collision avec un véhicule. Pour chaque conducteur de camion décédant dans un accident impliquant une voiture et un camion, neuf automobilistes perdent la vie. Tout accident mortel constitue bien sûr une expérience traumatisante que de nombreux conducteurs ne parviennent pas à surmonter. L'efficacité du système FUPS est donc dans l'intérêt de chacun.

    Le système FUPS de Volvo absorbe une partie de la force produite lors d'une collision en s'enfonçant sous le véhicule, à l'instar du pare-chocs d'une voiture. Cette nouvelle protection a pourtant été très difficile à développer. D'un côté, les autorités exigent une meilleure protection ; de l'autre, les entreprises de transport cherchent à alléger leurs véhicules.

    « Nous souhaitions construire une protection anti-encastrement capable d'absorber l'énergie sans alourdir l'ensemble. Et finalement, nous sommes parvenus à alléger le tout, grâce notamment à une structure en aluminium », ajoute Peter Rundberget.

    Le nouveau système de protection anti-encastrement avant a fait l'objet de 500 tests de collision numériques et de plus d'une dizaine de tests en conditions réelles.

    « Avec ce système, nous souhaitons aller encore plus loin que la réglementation. C'est pourquoi nous avons développé plusieurs nouvelles déclinaisons de test en plus de ceux existants afin de couvrir 10 situations de collision supplémentaires. Je suis persuadé que cela se reflétera dans les prochaines statistiques », assure Peter Rundberget.

    Les statistiques de collision indiquent le nombre de blessés et de tués sur la totalité des collisions enregistrées. En revanche, elles n'indiquent pas combien de conducteurs ne parviennent jamais à se remettre d'un traumatisme causé par un accident lors duquel un automobiliste est décédé. Ni combien de conducteurs ont changé de métier, ni la perte que cela représente pour les exploitants en termes de compétence et d'expérience. De telles statistiques justifieraient très certainement l'intérêt d'équiper son véhicule d'un système de protection anti-encastrement efficace. .

     
    Gare
    au camion !
    Lors de nuits comme celle-ci, la protection renforcée du nouveau Volvo FH est un réel confort. Découvrez les 5 nouvelles fonctionnalités de sécurité.

    Protection

    Lorsqu'il fait nuit noire, l'éclairage d'approche permet au conducteur d'allumer à distance les lumières à l'intérieur et autour du véhicule.

    « Vous pouvez voir si quelqu'un rôde autour du véhicule ou s'est introduit dans la cabine, ce qui réduit le risque d'agression. Ce système allume les feux avant et arrière de la cabine et de la remorque, les feux latéraux et l'éclairage intérieur », précise Carl Johan Almqvist, responsable de la sécurité produits et trafic chez Volvo Trucks.

    Des améliorations ont été apportées à l'alarme ainsi qu'aux verrous. La remorque peut être reliée à l'alarme par des capteurs afin de la déclencher si quelqu'un essaie d'ouvrir la porte de la remorque. Avec les vitres laminées, il est également plus difficile de s'introduire par effraction dans la cabine.

    En approchant du Volvo FH, vous pouvez déverrouiller la porte conducteur sans déverrouiller la porte passager à l'aide de la commande à distance présente sur la clé. Appuyez une fois sur cette commande pour déverrouiller la porte conducteur, et deux fois pour déverrouiller les deux portes.

    « Cette fonction réduit le risque de voir un intrus monter dans la cabine par la porte passager pendant que le conducteur s'installe au volant », poursuit Carl Johan Almqvist. Pour encore mieux protéger le conducteur, la calandre peut être équipée d'un verrou électromécanique. Le verrou de volant est également électromécanique. .


    Désormais, vous pouvez bénéficier d'une assistance immédiate dans votre langue partout en Europe. De série sur le nouveau Volvo FH, cette nouvelle technologie intelligente renforce la sécurité des conducteurs et réduit les temps d'immobilisation pour les exploitants. En cas de besoin, il vous suffit d'appuyer sur un bouton pour bénéficier rapidement d'une assistance.

    Aucun véhicule n'est à l'abri d'une panne, d'une crevaison ou d'un pare-brise brisé. Mais lorsque cela se produit sur un véhicule Volvo, vous savez que vous pouvez compter sur nous. Et l'assistance est aujourd'hui encore plus rapide.

    Nouveautés mondiales !

    « Pourquoi le nier, n'importe quel véhicule peut tomber en panne. L'important est de rendre l'assistance aussi facile que possible lorsque cela se produit. C'est la raison pour laquelle nous avons créé Volvo Action Service On Call. Il vous suffit d'appuyer sur le bouton VAS pour initier cette assistance », explique Christian Gustavsson, responsable de l'entretien chez Volvo Trucks.

    Lorsque le conducteur enfonce ce bouton, un appel est automatiquement dirigé vers le centre d'appels Volvo Action Service où il est mis en relation avec un opérateur parlant sa langue. Cet opérateur reçoit immédiatement des informations sur le véhicule qui émet l'appel, ainsi que sur son emplacement.

    « Le centre d'appels reçoit immédiatement l'emplacement exact de votre véhicule »

    Le conducteur peut alors expliquer ce qui s'est passé. Sa description, alliée aux codes d'erreur générés par le véhicule, aide le Réparateur Agréé à identifier rapidement la cause du problème. Les immobilisations sont coûteuses, et la disponibilité des véhicules est essentielle pour garantir la rentabilité.

    Volvo Action Service On Call : une assistance rapide au moment où vous en avez le plus besoin.

    « Grâce à l'envoi immédiat des informations pertinentes au centre d'appels VAS, le véhicule peut souvent être remis bien plus rapidement sur la route. Il est rassurant pour le conducteur de savoir qu'il peut bénéficier d'une assistance en appuyant simplement sur un bouton », déclare Christian Gustavsson.

    « Le centre d'appels reçoit immédiatement l'emplacement exact du véhicule, un avantage de taille comparé aux huit minutes requises en moyenne par un conducteur pour expliquer précisément où se trouve son véhicule. Chaque minute compte en cas de panne. Avec le bouton VAS intégrant une fonction GPS, cela ne prend que quelques secondes », poursuit Christian Gustavsson.

    Ce bouton peut également être utilisé à d'autres fins. Volvo Action Service peut aider un conducteur qui tombe malade ou qui a besoin de rentrer rapidement chez lui suite à une urgence familiale, par exemple. VAS peut même apporter son aide pour la location d'un autre véhicule ou d'une autre remorque le temps des réparations.

    Volvo Action Service est disponible 24 h/24, 365 j/an. Le réseau compte plus de 1 100 points de service dans toute l'Europe. Autrement dit, vous pouvez bénéficier rapidement d'une assistance indépendamment du lieu où vous vous trouvez et de l'heure du jour ou de la nuit. Toute personne conduisant un nouveau Volvo FH a accès à Volvo Action Service. .

    L'efficacité au bout
    des doigts,
    grâce à la télécommande

    Chargement

    Vous souvenez-vous du temps où il fallait se lever pour aller changer manuellement les chaînes sur votre téléviseur? Cela doit vous paraître obsolète ; c'est pourtant ainsi qu'un conducteur travaille lorsqu'il charge son véhicule. Jusqu'à présent du moins, car une télécommande permet aujourd'hui de s'épargner de nombreuses montées et descentes de cabine.

    Une touche permet d'adapter la hauteur de la plate-forme à celle du quai de chargement d'une simple pression. Le hayon élévateur s'abaisse, et le chargement peut commencer. L'écran confirme que le poids est uniformément réparti sans dépasser la charge sur essieu maximale. Une fois le chargement effectué, il ne vous reste plus qu'à refermer le hayon arrière et à prendre le volant.

    Nouveautés mondiales !

    La télécommande permet de gagner du temps, que ce soit ou non le conducteur lui-même qui effectue le chargement. Avec l'éventail de données fournies par l'indicateur de charge à l'écran, il est aisé d'éviter toute surcharge ou tout chargement déséquilibré sans avoir à monter et descendre de cabine pour vérifier l'indicateur à chaque opération.

    « Il y a quelques années, nous avions confié une première télécommande à plusieurs conducteurs afin qu'ils la testent. Les retours de leur part ayant été très encourageants, nous avons poursuivi nos efforts jusqu'à développer ce système », explique Markus Olsson, spécialiste des composants, qui a collaboré à la réalisation de cette télécommande chez Volvo.

    Cette télécommande permet de relever ou d'abaisser la suspension, d'incliner le véhicule sur un côté, d'actionner le hayon élévateur, de commander l'éclairage pour le chargement, de démarrer, d'arrêter et de faire tourner le moteur, et enfin de verrouiller le véhicule.

    Elle présente trois modes différents : chargement, équipement et caisse amovible, et c'est le conducteur qui décide en grande partie des fonctions disponibles dans chaque mode.

    « Le fait de pouvoir se tenir à côté du véhicule facilite grandement la tâche. Selon moi, cette petite merveille présente d'innombrables atouts », conclut Markus Olsson. .

    Plus efficace, plus rapide et plus fluide

    Les temps changent pour les conducteurs qui passent leur journée à transférer des marchandises et à changer de remorques. De petites améliorations technologiques permettent une réalisation plus efficace, plus rapide et plus fluide des tâches les plus ardues.

    Imaginez plutôt : la remorque peut être inclinée sur un côté pour s'adapter à un quai de chargement oblique, grâce à une fonction permettant de relever et d'abaisser la suspension de chaque côté du véhicule. Et avec la fonction de relevage et d'abaissement de la suspension avant ou de la suspension arrière, la remorque devient extrêmement polyvalente.

    « Il est possible de s'approcher davantage d'objets bas en marche arrière »

    Un changement rapide des caisses amovibles. La télécommande simplifie le changement de caisses amovibles. Le système est passé de deux à trois positions fixes, qui peuvent toutes être mémorisées. Autrement dit, le conducteur peut enregistrer trois hauteurs standard de caisses amovibles et ajuster la hauteur du véhicule en appuyant sur une seule touche (au lieu de l'ajuster manuellement à chaque opération).

    Une mémorisation des quais de chargement. Le système inclut également un réglage fixe pour le chargement. Le conducteur peut enregistrer quatre hauteurs différentes afin que le véhicule se règle automatiquement à la hauteur prédéfinie par simple pression sur une touche : un gain de temps considérable pour les conducteurs qui se rendent fréquemment sur les mêmes quais de chargement, ou sur des plates-formes similaires.

    Un indicateur de charge étalonnable. Cette fonction synonyme d'économies et de gain de temps pour le Réparateur Agréé permet au conducteur ou à l'exploitant d'étalonner l'indicateur de charge chaque fois que des balances sont disponibles. L'étalonnage est réalisé depuis la cabine via l'indicateur de charge, où les données peuvent être enregistrées pour un maximum de 20 remorques différentes.

    Un plus grand débattement pour la suspension arrière. Le plus grand débattement est utile lors d'un changement de remorque, car il permet au conducteur d'abaisser suffisamment le véhicule pour reculer sous la remorque. En outre, la suspension est équipée d'une barre anti-roulis inversée grâce à laquelle il est possible de s'approcher davantage d'objets bas en marche arrière, comme une rampe de chargement ou une asphalteuse. .

    Entretien
    instantané

    Disponibilité

    Le nouveau Volvo FH hisse la disponibilité des véhicules à des niveaux sans précédent. Grâce aux nouvelles technologies qu'il intègre, l'atelier Volvo peut inspecter les pièces essentielles tandis que le véhicule continue de rouler. Autrement dit, l'entretien peut être planifié en fonction des besoins réels du véhicule.

    Cette actualité mondiale est rendue possible grâce à la passerelle télématique, l'unité de communication du Volvo FH qui permet au véhicule, au conducteur et à l'exploitant de garder une longueur d'avance dans diverses situations. Pour limiter l'entretien aux besoins réels, cette passerelle envoie un rapport à l'atelier Volvo afin que le technicien puissent vérifier l'état des pièces essentielles telles que les plaquettes de frein, l'embrayage, la batterie et le dessiccateur d'air.

    « Si ces composants sont dans un meilleur état qu'escompté, le Réparateur Agréé peut adapter le calendrier d'entretien pour programmer une intervention lorsque le véhicule en aura vraiment besoin », souligne Christian Gustavsson, responsable de l'entretien chez Volvo Trucks en Europe.

    Ce service proposé dans le nouveau contrat Volvo Gold permettra aux clients de ne pas se soucier du calendrier d'entretien et de laisser l'atelier s'en charger. Le technicien suit le kilométrage du véhicule et le taux d'usure des pièces, puis ajuste le calendrier d'entretien en conséquence. Il contacte ensuite l'exploitant dès qu'une opération d'entretien est requise sur le véhicule.

    « La possibilité de contrôler l'usure à distance limite le nombre de visites à l'atelier, et chaque opération d'entretien est réalisée dans les temps pour éviter les mauvaises surprises », poursuit Christian Gustavsson.

    « Un peu comme s'il y avait un technicien virtuel à bord. »

    Le processus d'entretien a considérablement évolué afin de répondre de manière adaptée aux besoins du véhicule. Un véhicule compte énormément de points à entretenir, si bien que cet entretien basé sur les besoins réels aura un impact important sur la disponibilité et la rentabilité des exploitants.

    « L'exploitant optimise l'utilisation de ses véhicules, augmentant ainsi les tonnes-kilomètres réalisés », ajoute Christian Gustavsson.

    En cas de panne, l'unité de communication envoie les codes d'erreur à Volvo Action Service, qui contacte à son tour le point de service Volvo à proximité. Un véhicule de dépannage est alors dépêché avec les bons mécaniciens, les outils adaptés et les pièces détachées requises.

    « Le fait d'envoyer sur place un technicien pour déterminer la cause de la panne, puis son retour à l'atelier pour récupérer les pièces nécessaires à la réparation sont extrêmement consommateurs de ressources », conclut Christian Gustavsson.

    « Dans de telles situations, un bilan à distance peut même permettre d'assurer la livraison dans les temps une fois les réparations terminées. Un peu comme s'il y avait un technicien virtuel à bord. » .


    100 % de temps de service
    Une promesse en or

    De nombreux exploitants se sont rendus compte qu'un contrat d'entretien Volvo était une excellente manière d'augmenter la disponibilité des véhicules et de se concentrer sur leur activité. À ce jour, le contrat Volvo Gold est la référence ultime dans ce domaine. Mais avec un Volvo FH plus performant, une proposition commerciale encore meilleure est désormais possible.

    Le nouveau contrat Volvo Gold garantit une disponibilité de 100 %. Et c'est une promesse.

    Comment est-ce possible ? À l'instar d'un partenariat, le nouveau contrat aide Volvo à mieux comprendre l'activité du client. Allié à la connectivité du nouveau Volvo FH, cela permet au Réparateur Agréé de jouer un rôle proactif en inspectant les pièces essentielles tandis que le véhicule est en exploitation, et en adaptant le calendrier d'entretien afin qu'il reflète la réalité. Et comme la réalité n'est jamais tout à fait prévisible, il y a aussi Volvo Action Service On Call et un réseau de 1 100 Réparateurs Agréés qui s'engagent à réaliser un diagnostic et une réparation corrects du premier coup.

    Cela nous amène tout naturellement à une autre promesse en or : Volvo Assurance Dispo. En cas d'immobilisation, nous nous engageons à remettre votre véhicule sur la route dans le délai convenu. Tout est prévu dans le contrat.

    Bien sûr, Volvo connaît son métier tout comme vous connaissez le vôtre, et le nouveau Volvo FH est un véhicule sur lequel tout le monde peut compter.

    Offrez le nouveau contrat Gold à votre Volvo FH. Cela vaut son pesant d'or, rien qu'en disponibilité. .


    Abordez l'avenir sereinement

    La technologie de demain a déjà sa place au sein du nouveau Volvo FH. Grâce à la nouvelle unité de communication, il n'y a plus de limite aux mises à niveau des fonctionnalités. La technologie intégrée est ouverte sur l'avenir.

    Lorsqu'un Volvo FH quitte l'usine aujourd'hui, nous savons qu'il bénéficiera de plusieurs améliorations au cours de sa durée de vie. Les systèmes logiciels qui commandent la boîte de vitesses, les instruments de bord et le moteur, par exemple, peuvent désormais être mis à jour en ligne.

    « Lorsque nous développons une stratégie de passage des rapports offrant un meilleur rendement énergétique, le véhicule peut être mis à niveau sans même passer chez le Réparateur Agréé », affirme Christian Gustavsson, responsable de l'entretien Volvo Trucks.

    « Vous disposez donc d'un véhicule plus performant, tout en vous épargnant les crochets chez le Réparateur Agréé. »

    La passerelle télématique est l'unité de communication reliée aux ordinateurs qui gèrent le moteur et la boîte de vitesses. Elle est également connectée à des capteurs qui détectent l'état des différentes pièces, à Dynafleet, au tachygraphe et à d'autres fonctions importantes. Elle peut communiquer au Réparateur Agréé les informations provenant de ces systèmes, souvent sous la forme de codes d'erreur.

    « C'est comme un portail pour une gamme complète de précieuses fonctionnalités permettant de gagner du temps », assure Christian Gustavsson.

    Grâce à la passerelle télématique, le Réparateur Agréé peut surveiller l'état des pièces du véhicule en ligne, avant un rendez-vous de maintenance planifiée. Si l'usure est moindre que prévue, la maintenance peut être repoussée. L'exploitant évite ainsi les visites chez le Réparateur Agréé et les immobilisations inutiles.

    Comment la passerelle télématique augmente le QI de l'industrie du transport routier.

    Le bouton VAS est également une fonctionnalité essentielle de l'unité de communication. Monté de série, il permet de joindre directement Volvo Action Service On Call, disponible 24 h/24 et 365 jours par an, avec plus de 1 100 Réparateurs Agréés à travers l'Europe.

    « C'est comme un portail pour une gamme complète de précieuses fonctionnalités permettant de gagner du temps »

    « En cas de panne, le conducteur appuie simplement sur le bouton. Le véhicule appelle le centre d'appels Volvo Action Service et envoie certaines informations sur le conducteur. Ce dernier est alors mis en relation avec un opérateur parlant sa langue », décrit Christian Gustavsson.

    L'opérateur peut également voir où se trouve le véhicule, ce qui serait long à déterminer au téléphone.

    « Lorsque l'opérateur reçoit des informations essentielles provenant directement de l'unité de communication, le conducteur n'a pas besoin d'aider l'opérateur, et vice-versa », poursuit Christian Gustavsson. .